Bio

Jean-Claude CALLYJean-Claude Cally vit à Paris.

PARIS FAIT SURFACE SUR UN TICKET DE METRO.

Lui, qui parcours Paris dans tous les sens mais à vélo, rencontra un jour le ticket de métro. La bande magnétique qui traverse ce joli rectangle de carton ne manqua pas d’attirer le regard de jcc. Le processus de création était enclenché : petit ticket deviendra grand: il transportera Paris et changera notre perception de la ville. Avec son interprétation en grande dimension du ticket, JCC s’est appropriéun nouvel espace. Des aplats donnent du relief au sujet central: c’est une architecture singulière de la toile. Toute exposition se doit d’être une tentative de nous faire revoir notre façon de voir. Ainsi, cette bandepanoramique est une nouvelle fenêtre ouverte sur la ville. Elle en souligne le graphisme: chaque point de vue est uneredécouverte et les paysages de la ville deviennent des horizons, des appels à l’évasion. Pour son expression sérigraphique,en rencontrant Arjowiggins, cette belle idée a trouvé des supports qui sont eux-mêmes des créations. La passerelle Solférino, la Défense, la Seine la nuit ou encore et c’est un juste retour des choses, une station de métro… avec JCC, prenez un titre de transport… ailleurs.

Texte de Pierre Clavaud pour l’exposition de juin 2009 à la Galerie Artspace-galleries.com
Les toiles d’une proportion 1×2 ont pour format: 30cm. 80cm. 1m.20  2m. et peuvent aller jusqu’à 3m.50.
Infogreffe a fait l’acquisition d’une toile sur la Défense d’un format de 2m.50 x 1m.25 pour leur salle de réunion. Arjowiggins possède une toile sur Levallois de 3m.50 x 1m.75 pour leur salle de conseil.

Ses dernières expositions
1997 : Galerie Michel Gillet
2004 : Atelier du Génie
2009 : Artspace Galleries